• Prévenir les crises / Ces Cassandres qu'il faut savoir écouter - Editions Armand Colin, Juin 2013

    CassandreLa mutation et l’accélération des phénomènes de crise de grande ampleur (11 Sept. 2001, ouragan Katrina de 2005, Subprimes 2007, pandémies mondiales type grippe A dite H1N1, explosion des dettes publiques eu Europe en 2011…) obligent à repenser leur nature profonde. En développant une capacité rare à évoluer hors de nos propres schémas de pensée, les crises ont atteint un niveau systémique sans équivalent, difficile à comprendre. Faut-il pour autant abandonner l’idée même de leur prévision, de leur anticipation ? Autrement dit, les crises peuvent-elles se prévoir ?

    A travers la notion de ‘signaux faibles’, annonciateurs des crises à venir, les deux co-auteurs ont choisi d’ouvrir savoirs et pratiques vers un large public. Si les questions posées restent d’une étonnante simplicité, les ébauches de réponse apparaissent d’emblée particulièrement complexes. Existe-il réellement des signes annonciateurs comme le prétendent experts ou médias après que les crises aient surgi ? Quand bien même ces signaux existeraient, comment peut-on les déceler et les reconnaître ? Comment savoir s’ils annoncent une crise ou s’il ne s’agit que d’une projection irraisonnée de nos peurs ? Quel sort les sociétés et les organisations réservent-elles aujourd’hui aux Cassandre(s) ? L’idée d’être en mesure de prévoir une crise au travers de signaux faibles a-t-il un sens ? Cette idée est-elle seulement souhaitable ? Quelles sont les limites de la prévision ? Comment intégrer les signaux faibles dans le management des organisations ? Quels domaines de la connaissance humaine sont concernés ? Autant de questions essentielles dans un monde incertain où l’idée de signal faible semble devenir une préoccupation centrale…

    Cet ouvrage constitue une somme exceptionnelle de contributions qui, par la qualité de leurs auteurs, donne une vision élargie des enjeux de la prévision des crises et contribue à renouveler la nature même des réflexions la concernant. Une trentaine de grands témoins et d’experts de premier plan, francophones et internationaux, issus de champs disciplinaires variés, ont accepté d’interroger, sur le plan épistémologique, philosophique, mais aussi pratique et opérationnel, la pertinence et les domaines d’application du concept de signal faible. Ce livre est donc une première dans l’espace francophone puisqu’il réunit des personnes parmi les plus autorisées pour évoquer les signaux faibles dont ils ont été, sont et seront de plus en plus les observateurs privilégiés. Comme autant de Cassandre(s) qui annoncent ce qui advient, ou de prophètes du malheur…

    Avec : Michel AGLIETTA ; René AMALBERTI ; Alain BAUER ; Dominique BOURG (Sui.) ; Gérald BRONNER ; Elie COHEN ; Louis CROCQ ; Erik DECAMP ; Claude GILBERT ; Didier HOUSSIN ; Tuomo KUOSA (Finl.) ; Humbert et Nicolas LESCA ; Corinne LEPAGE ; Patrick LAGADEC ; Pierre PAPON ; Gérard PARDINI ; Roberto POLI (It.) ; Georges A. MARTIN (USA) ; Alexandre RAYNE ; Rémy RIEFFEL ; Bertrand ROBERT ; Jean ROHMER ; Pierre ROSSEL (Sui.) ; Michel SETBON ; Nassim Nicholas TALEB (Usa) ; Aurore VAN DE WINKEL (Bel.) ; Karl WEICK (Usa) ; Françoise WEBER et Jean Claude DESENCLOS ; Pierre ZEMOR.

    Initiateur et pilote du projet Cassandre : Thierry PORTAL

    Directeur scientifique du projet : Christophe ROUX DUFORT, professeur agrégé à la Faculté des sciences de l’administration (Département de management) de l’Université de Laval (Québec), chercheur, auteur, conférencier et consultant.

    Lien éditeur Armand Colin

    Avec le soutien

    INHESJ

    INHESJ

    Université Laval

    Université Laval

    AMRAE

    AMRAE

     

     

  • Crises et facteur humain / Les nouvelles frontières mentales des crises - Editions De Boeck Supérieur, Nov. 2009
    crisesEtFacteurHumainDifférent d’un énième livre de recettes « anti-crises », ce livre explore les aspects psychologiques de nos crises modernes à travers 20 entretiens avec des spécialistes, permettant une lecture transversale et riche d’enseignements.

    Cet ouvrage fait le point sur certains apports théoriques et pratiques dans la prise en compte de la dimension spécifiquement humaine des phénomènes de crise. À la lumière d’une série d’entretiens menés en 2008 et 2009 auprès de spécialistes reconnus, il illustre l’importance du facteur psychologique dans le déclenchement, la gestion, la sortie et l’enseignement des situations incertaines.

    L’auteur aborde les crises de nos sociétés modernes au travers du filtre de la psychologie et du facteur humain, angles peu étudiés en général. En réunissant autour de cet enjeu quelques-uns des meilleurs spécialistes, experts et chercheurs, il fait le pari d’être clair et pédagogique sur des matières réputées difficiles, en s’appuyant sur de nombreux exemples, récents (crise de la Société Générale, crise économique et financière actuelle, suicides en entreprise, libération d’otages comme Ingrid Betancourt, ouragan Katrina, affaire d’Outreau, tsunami indonésien…) ou plus anciens, mais qui ont marqué les esprits (attentat du World Trade Center, explosion de la navette Challenger, guerre du Golfe, catastrophe du Heysel, crise de Cuba…).

    Ce livre intéressera un large public : lecteur curieux, professionnels du risque, cadres d’entreprise, enseignants et étudiants. Chacun pourra y trouver son angle d’approche, pratique ou théorique, qu’il s’agisse de psychologie individuelle ou collective, d’histoire, de sociologie, de philosophie, de management ou de sciences politiques.

    Avec les contributions de: Jacqueline BARUS-MICHEL, Laurent COMBALBERT, Louis CROCQ, Érik DECAMP, Marie-Claude DENTAN, Jacques FRADIN, Christophe GADÉA, Claude GILBERT, Claude HANSEN, Bruno JEANBART, Thami KABBAJ, Patrick LAGADEC, Patrick LÉGERON, Christian MOREL, Daniel PARROCHIA, Emmanuel PORTIER, Luc QUINTYN, Sanjy RAMBOATIANA, Bertrand ROBERT, Christophe ROUX-DUFORT, Étienne VERMEIREN, François WALTER.

    Lien éditeur De Boeck Université